Rabbi Massoud Zerbib

Zera emet de

Rabbi Massoud Zerbib

1655 - 1716

 

 

 

 

 

 

Rabbi Massoud Zerbib dont nous sommes les descendants direct (10e génération) du coté de ma mère Rose Ouarda Attali née Zerbib, a vécu au 18e siècle.

Originaire d’Algérie, Rabbin de Constantine, Rabbi Massoud Zerbib est l'un des plus grands rabbins d'Algérie. Une synagogue de Constantine portait son nom et la place qu’il y occupait a été murée après sa mort afin que personne ne puisse la profaner.

Auteur du livre Zérah’ émet, écrit il y a de cela 300 ans  - commentaire très approfondi sur la Torah. 

Rabbi Massoud Zerbib décida d'écrire son livre après avoir perdu 14 enfants et il le nomma Zera Émet - semence de vérité pour nous dire que "si je n'ai pas de fruits de la semence de mon corps, j'aurai des fruits de la semence de ma Torah" car la Torah s'appelle Émet

Pendant l'écriture de ce livre, Le Saint Béni soit Il a entendu ses prières et lui a accordé de nouveaux enfants - Benyamin et Chalom.

La grandeur de son âme et son amour pour la Torah n'avaient pas de limites et de ce fait il a été surnommé Rabi Massoud el Hassid

Rabbi Massoud achète un immeuble (slet Rabi Massoud) a Constantine dans le quartier Maqued el Hout et le transforme en lieu de prières et d'études de la Torah.

A la mort de Rabbi Massoud, premier rabbin de cette synagogue, ses deux fils lui succédaient. La dayanout de cette synagogue s'est transmise de père en fils jusqu'à mon arrière grand père Rabi Khelfa Zerbib.

Même après sa mort, son souvenir continua à influencer la communauté juive d'Algérie dans les voies de la Torah,  et sa tombe devint un lieu de pèlerinage.

En 1970, le corps de Rabbi Massoud Zerbib a été emmené à Jérusalem et enterré au monts des Oliviers.

Ce site a été édité et construit par David Attali