Rabbi Rahamim Naouri

 

Rabbi Rahamim Naouri

1902 - 1985

 

 

 

Grand Rabbin de Bône depuis 1938, et mit l’accent sur l’éducation juive. C’est ainsi qu’il ressentit le besoin d’envoyer pendant les vacances d’été de nombreux jeunes bônois à la Yéshiva d’Aix-les Bains.

 
Certains y poursuivirent leurs études et devinrent rabbins en France ou en Israël.
 
Le Grand-Rabbin Rahamim Naouri contribua à la création et au développement d’une école rabbinique en Algérie.
 
Il développe le système de la cacherout et fonde une koupat tsedaka pour les pauvres de la ville - koupat Eliaou Hanavi, dont mon père sera le responsable
 
En 1962, la grande masse des 4000 juifs de Bône optèrent, comme la majorité de leurs coreligionnaires d’Algérie, pour la France.
 
A Paris, rabbi Rahamim Naouri, aidé de ses disciples comme les rabbins Emmanuel Chouchena, René Sirat et Saül Naouri za’l (son fils), se fixa pour tâche de préserver les acquis religieux de ses compatriotes et de faire retrouver aux juifs de France les valeurs originelles du judaïsme.
 
Il donna ainsi un souffle nouveau à la spiritualité juive en France.
 

Devenu Av Beth Din du tribunal rabbinique de Paris, il transforma de façon radicale cette institution et lui conféra une efficacité qui devait faire face aux besoins énormes d’une communauté religieuse dont le nombre devait dépasser les 300 000 personnes.

 

 

 

Ce site a été édité et construit par David Attali